Opinion Publique

Durant nos travaux pratiques, nous avons pris le temps de nous rendre au heures de sortie, à l’entrer des maternelles pour sonder des mères et des pères d’enfant scolarisé en maternelle, mais aussi les adolescents de 12 à 18 ans, qui viennent chercher leurs petits frères ou petites sœurs dans les écoles maternelles. Nos sondages (au nombre de deux) portaient sur seulement deux questions ; préférez-vous les maternelles privé ou public ? Et pour ou contre l’apprentissage de l’anglais dans les écoles maternelles. Selon les personnes interrogées, les avis semble se diversifiés

 

A)   Préférez-vous les maternelles privée ou publique ?

            Tout d’abord, les parents semblent, à 42,2% apprécier les écoles maternelles privés, bien que payante, pour leur bonne fréquentation, mais pour l’encadrement qui se révèlent être meilleur. Parfois, des parents choisissent ces maternelles à éducation religieuse, pour inculquer des le plus jeune âge les bases de la religion choisi (chanson religieuse simplifié, dessin à visé religieux…). Ces écoles là, se révèlent être mieux encadré. Leurs classes sont moins chargées (variant les groupes de touts petits de dix à quinze), permettant une meilleure disponibilité des instituteurs à l’égard des enfants. Ainsi, ils peuvent mieux s’occuper d’eux, leur accordé plus de temps et même parfois, récupéré le temps qu’ils ont en plus à des activités supplémentaires. Le quartier où se situe le plus souvent ces maternelles privé, sont les quartiers plutôt riche et sécurisé, ou dans le centre ville.

            Contrairement à ces écoles privé, le public semble lui aussi être apprécié (57,8 %), mais pour des raisons différentes. Tout d’abord, les familles place leur enfants en école maternelle public avant tout pour sa proximité, ne cherchant pas à savoir si la maternelle en question et bien ou mal réputée et si leurs enfants y seront bien encadrés. Par la suite, les familles se plaignent du prix, souvent bien au-dessus de leurs moyens, d’une inscription en maternelle. Certains parents soulignent même qu’ils ne voient pas la différence entre une maternelle publique et une maternelle privé, pensant que l’éducation faite au tout petit est égal dans les deux types d’établissements. D’autre, associe trop souvent les écoles privées à une éducation religieuse, ce qui n’est pas forcément le cas, sauf si c’est voulu des parents. On peut juger d’irresponsable, les parents qui choisi la maternelle de leurs enfants, sans se pencher sur des problèmes majeur, tel que la fréquentation de la maternelle ou encore dans quelle type de quartier elle se situe, en sachant qu’une maternelle situé dans un quartier à au taux de pauvreté, du type HLM, aura une moins bonne fréquentation et éducation qu’une maternelle situé dans les quartiers plus sécurisé.

           

            Par la suite, nous avons interrogé quelques adolescents présents à la sortie des maternelles. C’est jeunes de 12à 18 ans ont un avis plutôt favorable pour les maternelles publique (79,4% d’eux sont favorable). D’après eux, mettre un tout petit dans une école privé c’est le mettre à l’écart des autres enfants dit « normaux ». De même, ils pensent qu’un enfant scolarisé dans un établissement privé, est un enfant issu d’une famille aisée et est moins sociable et bien trop différente des milieux moins développé (ghetto, HLM…). D’autres adolescents ont une vision gratuite et laïque de l’école et ne voient pas l’utilité de payer pour être scolarisé et assimile, tout comme les adultes, les établissements privés à un enseignement religieux.

            A contrario, certains des adolescents sont pour ces écoles privés (21,6%), puisqu’ils qualifient l’encadrement meilleur et pensent que les difficultés sont moins élevées que dans une école publique.

 

B)    Pour ou contre l’apprentissage de l’anglais dans les écoles maternelles ?

            L’apprentissage de l’anglais en maternelle fait suite à un débat pour certains parents et adolescents. 73.7% des parents sont favorables à cet enseignement. Tout d’abord, ils pensent que cela permettra d’ouvrir de nouveau horizon à leurs enfants en leur enseignant la diversité des langues entre les pays, et en leur faisant comprendre que chaque pays à une langue différente de la notre, de même que l’anglais est la second langue la plus parlé dans le monde. De même, en primaire tout comme au collège ou au lycée, ils recevront un enseignement d’anglais obligatoire dans tout les programmes scolaires. Par la suite, certains parents trouvent intéressant d’instruire dès le plus jeune age les bases de l’anglais, en leur apprenant les sonorités, les accents, et ainsi familiariser leurs écoutes et leurs compréhensions orales d’une langue étrangère sans forcement faire du « bourrage de crâne ».

            À situation inverse, 25.3% des parents sont contre cet enseignement. D’après certain parents, l’anglais n’est pas le plus important à apprendre. Il est plus intéressant de leur enseigner que la France n’est pas le seul pays au monde, et donc de leur faire connaitre les différents pays qui forment l’Europe, et le nom de la langue que pratique chacun. De même que certains enfants ne devraient pas apprendre une nouvelle langue alors qu’il ne parle pas correctement le français, voir même, pour certains enfants, le français n’est pas leur langue maternelle. Ainsi, le fait de leur enseigner une deuxième (parfois troisième) langue ne peut que les embrouiller dans l’apprentissage du français.

 

            Pour continuer, nous avons posé cette même question à des adolescents. 64,8% d’entre eux sont convaincu qu’un apprentissage précoce de l’anglais est une bonne chose. Nous pouvons même citer une jeune fille de dix-sept ans nous déclarant « si j’avais appris l’anglais en maternelle, je m’en sortirais peut-être mieux aujourd’hui ».En effet, cette phrase résume assez bien les avis que partage les adolescents sondés. De même que certains se déclare même que des activités faites dans une langue étrangère aidera peut être plus facilement un enfant à apprécier et comprendre cette langue que d’arriver en CM1 est d’aborder cette langue avec des exercices et des leçons.

            Au contraire, 35,2% des adolescents sont contre cet apprentissage. Bien entendu, ceux qui ont eu la gentillesse de bien vouloir répondre à nos questions, ont basé leurs réponses sur un gout personnel. Ainsi, beaucoup de jeunes étudiants trouve l’anglais ennuyant et inintéressant, et juge qu’apprendre cette langue des le plus jeune age ne peut qu’écœurer les touts petits, de la même manière qu’ils sont écœurés par les aliments aillant une couleur verte. Les gouts changeant tard chez les enfants (milieu de l’adolescent) ils risquent de rejeter cette langue et ainsi bâcler leurs premières années de cour d’anglais.  D’autres étudiants pensent que l’intérêt est absent car ces enfants sont bien trop jeunes et n’arriveront jamais à rester suffisamment calme pour comprendre ; « ils ne pensent qu’à s’amuser, ils ne retiendront rien » affirme une seconde jeune fille de quinze ans.

           

            Par la suite, quelque instituteur, tous très favorable à cette enseignement nous ont donné leurs opinion sur la question. D’après eux, l’apprentissage d’une langue est bien plus qu’intéressant, il est essentiel, à condition qu’il n’empiète pas sur les activités plus importante comme compter écrire ou lire. Malgré tout, l’attention des touts petits reste limité et les écoles enseignant une langue étrangère ne peuvent le faire que vingt à trente minutes. Bien entendu, le problème avec cet apprentissage, c’est le fossé qui se creuse entre la grande section de maternelle et le CM1.En effet le CP et le CE1 ne font aucun apprentissage de cette langue. Les instituteurs en viennent donc à se demander l’intérêt d’enseigner l’anglais si durant deux ans les enfants n’en entendront plus parler et donc en oublieront ce qu’ils en ont appris.

 

            Pour terminer, nous avons demandé à une classe de petit maternelle si ils aimaient l’anglais, et à l’unanimité et en chœur ils nous ont crié un grand « OUI » à la française.

 

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×